Immobilier : ce qui ne changera pas en 2016

S52 Modèle Censi-BouvardIl est un marronnier qui a du mal à trouver sa place en cette fin d’année : les changements induits par le passage d’une année civile à l’autre. Coincé entre Noël et le réveillon, il a du mal à exister. Et pour une fois, le marché de l’immobilier ne va pas trop évoluer en 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

De fait, un seul dispositif lié à l’investissement immobilier va être profondément rénové en 2016, le prêt à taux zéro (PTZ). Le reste ne change pas. Par exemple, et c’est la preuve du succès du dispositif, la loi Pinel est prolongée pour l’année 2016 à l’identique. C’est également le cas pour l’éco prêt à taux zéro (éco PTZ).

 

Pour rappel, la loi Pinel est un dispositif d’incitation à l’investissement locatif, soit le fait de bénéficier d’une ristourne fiscal en échange de l’achat puis de la mise en location d’un logement. La loi Pinel offre une réduction d’impôt proportionnelle à la durée locative : 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

La complémentarité des prêts à taux zéro

L’autre dispositif a être prolongé, cette fois jusqu’au 31 décembre 2018, est l’éco prêt à taux zéro. Ce prêt, qui ne génère pas d’intérêt comme son nom le laisse supposer, permet de réaliser des travaux réduisant la facture énergétique d’un logement (isolation, système de chauffage…). La mise aux normes énergétiques des bâtiments existants est l’un des chevaux de bataille du ministère du Logement.


En complément de prêt pour les travaux, le prêt à taux zéro (PTZ) permet, lui, de financer en partie l’achat de sa résidence principale. Et pour le rendre plus efficace, le gouvernement a décidé de profondément le réformer. La crise du logement vivrait-elle ses derniers instants ?