La baisse des prix des logements est-elle terminée ?

S1 Modèle Censi-Bouvard2015 a été une année favorable pour l’immobilier à tous les points de vue : les taux d’intérêt ont largement baissé et les dispositifs d’incitation à l’investissement, loi Pinel en tête, ont montré leurs effets.

 

 

 

 

 

 

 

 

La baisse des prix des logements a été l’un des moteurs de la reprise du marché immobilier en 2015. Avant la crise de 2008, les prix avaient doublé en 20 ans en France, et triplé à Paris. Cette baisse était donc nécessaire pour se rapprocher de niveaux plus proche de la réalité. De fait, les prix sont en baisse depuis 2012, de l’ordre de -5,1% en moyenne : le prix du mètre carré est passé de 2 614 euros à 2 481 euros.

 

Néanmoins, cette baisse devrait s’arrêter en 2016. Même si cela peut sembler paradoxal, une baisse des prix n’est pas forcément une bonne nouvelle : la pierre est censée prendre de la valeur au fil des ans, ce qui en fait d’ailleurs un placement intéressant à long terme. Mais en parallèle, la baisse a permis aux Français de gagner du pouvoir d’achat et donc d’investir dans l’immobilier.

2016, année fantastique ?

En plus de la baisse des prix, les taux d’intérêt ont également atteint des niveaux historiques (2,2% à 20 ans), permettant de soutenir la reprise. Et ces derniers devraient rester stables tout au long de l’année 2016. De quoi être optimiste pour les 12 mois à venir. D’autant que la refonte du prêt à taux zéro (PTZ) va également donner aux primo-accédants une possibilité supplémentaire de devenir propriétaire.

 

Finalement, une partie du mérite revient enfin à Sylvia Pinel, ministre du Logement sur le départ. Sa loi d’incitation à l’investissement locatif a rassuré les investisseurs et les a ramené sur le marché. Que fera son successeur ?